Octobre rose : le cancer du sein parlons en !

Mis en ligne le 2 octobre 2017  

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.

Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.




En France, le cancer du sein est toujours le premier cancer chez la femme en nombre de nouveaux cas et de mortalité.

Qui doit se faire dépister ?

Le dépistage organisé du cancer du sein s’adresse aux femmes de 50 à 74 ans, ne présentant pas de risque particulier, ni de symptôme.

Les patientes à risque particulier de cancer du sein (image anormale lors de la dernière mammographie, antécédent personnel de cancer du sein, suspicion d’une forme héréditaire de cancer du sein, existence d’une néoplasie lobulaire, d’une hyperplasie épithéliale atypique) relèvent de modalités de surveillance ou de dépistage adaptées.

Pourquoi se faire dépister ?

Pratiqué régulièrement, le dépistage organisé du cancer du sein permet de détecter des cancers de très petite taille, à un stade précoce et présentant de plus grandes chances de guérison. Les femmes dont le cancer du sein a été diagnostiqué avec une taille inférieure à 1 cm sans envahissement ganglionnaire, présentent un taux de survie à 5 ans de 90%. Ce taux est de 55% si trois ganglions sont atteints.

Le dépistage organisé en pratique

Tous les deux ans, les femmes reçoivent de la structure de gestion du dépistage des cancers un courrier d’invitation à leur domicile, les invitant à prendre rendez-vous chez un radiologue agréé pour un examen de dépistage.

Un dépistage pris en charge à 100 %

Vous bénéficiez d’un examen clinique et d’une mammographie, sans avance de frais.

Une double lecture systématique

Dans le cadre du dépistage organisé, lorsqu’une mammographie est jugée normale ou bénigne par le premier radiologue, elle bénéficie systématiquement d’une nouvelle lecture par un second radiologue. Plus de 6% des cancers décelés dans le cadre du dépistage organisé le sont grâce à cette seconde lecture.

(JPG)

#RubanRose25

Octobre 2017 voit la 24ème campagne française d’information sur le dépistage précoce et de lutte conte le cancer du sein, organisée par l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !. C’est aussi l’occasion, avec la célébration des 25 ans du Ruban Rose, de rappeler que, depuis 25 ans, des chercheurs, des médecins, mais aussi des partenaires et des particuliers s’investissent dans la lutte contre le cancer du sein, en faisant progresser la recherche à travers des projets innovants et en la soutenant financièrement.

Site : cancerdusein.org.fr